31/05/2010

Les valeurs du Parti Populaire par Laurent LOUIS

Par la présente, je voudrais partager avec vous les valeurs du Parti Populaire.

Ces valeurs, c’est avant tout le goût de l’effort, le goût d’entreprendre et le goût de l’excellence. Le Parti Populaire veut soutenir et aider ceux, qui, tous les matins, se lèvent pour aller travailler avec la volonté de donner le meilleur d’eux-mêmes, ceux, qui, se battent au quotidien pour donner un avenir meilleur à leurs enfants, ceux, qui, jours après jours, s’efforcent de développer leur petite entreprise malgré les crises financières et le peu de soutien accordé par nos politiques aux petits indépendants.

Le Parti Populaire veut soutenir ceux qui ont décidé de se battre, ceux qui veulent améliorer leur statut en regardant vers l’avant, ceux enfin, qui ont refusé l’assistanat tant apprécié par les socialistes parce qu’ils savent qu’aucun homme ne vivra dignement s’il n’apporte pas chaque jour sa petite contribution, si minime soit-elle, à notre société.

Il est grand temps de mettre un terme à ce mal qui gangrène notre belle région. Le temps de l’assistanat est révolu !

Pour améliorer notre condition, il est impératif de renverser ce système socialiste qui gère (façon de parler….) la Wallonie depuis bien trop longtemps et qui fait que dans de trop nombreux domaines, notre Région est bien trop souvent à la traine ou même pire, la risée des autres pays. 

Avec force et détermination, disons STOP à ce socialisme dénaturé, disons STOP aux affaires en tout genre, disons STOP à ce socialisme qui a perdu, aujourd’hui, toutes se lettres de noblesse !

Le Parti Populaire se veut résolument du côté de ceux qui au lieu de revendiquer sans cesse la pleine jouissance de leurs droits, prennent conscience que si ces droits existent et que nous devons bien entendu les sauvegarder qu’ils ont aussi des devoirs, des obligations non seulement envers eux-mêmes, leurs familles, leurs proches mais aussi envers la société et ce, quelle que soit leur position ou leur situation.

A côté de ce goût de l’effort, une autre valeur fondamentale défendue par le Parti Populaire, c’est bien entendu la justice mais aussi la sécurité pour tous où que l’on se trouve sur le territoire du Royaume.

Tout comme vous, quand je regarde l’actualité, mon constat est alarmant: la situation est grave et il est grand temps d’agir. Nous le voyons, chaque semaine, lors de notre campagne en  Brabant wallon, les gens sont désespérés, ils ne croient plus en la politique, ils  ne croient plus en ceux qui nous gouvernent. Le belge a perdu l’espoir.

Il est vrai que nous ne pouvons tolérer les actes de violence que nous connaissons aujourd’hui. Plus les jours passent et plus le belge a peur, peur de ce pays où l’appareil judiciaire est en déliquescence, peur de ce pays où des détenus entassés dans des cellules minuscules et délabrées s’évadent régulièrement et ce, même en plein tribunal.

Les belges ont peur de ce pays où il est, en forçant un peu le trait,  plus facile pour nos jeunes de trouver des armes de guerre qu’un travail honnête et légal.

Peur de ce pays dans lequel les peines prononcées par la justice ne sont plus appliquées à cause de la surpopulation carcérale et de la vétusté de nos établissements pénitenciers.

Peur de ce pays où il existe des quartiers qui sont devenus des zones de non droit aux mains de petits caïds qui s’y réservent le droit d’y régner en maître absolu.

Les belges ont aussi peur de ce pays où sa capitale, Bruxelles, capitale de l’Union Européenne est décrite par les fonctionnaires européens comme une ville peu sécurisante. Une ville où il est vrai des vols à mains armées peuvent se produire en pleine artère commerciale à deux pas de l’Avenue Louise et se terminer en véritable bain de sang. Le belge a tellement peur et se sent tellement abandonné par la police, par la justice et les responsables politiques qu’il serait presque prêt à recourir à la légitime défense pour protéger ses biens.

En tant que légaliste, je ne peux accepter ces dérives dangereuses mais j’exhorte les politiques qui nous gouvernent à appliquer enfin la tolérance zéro que le Parti Populaire prône afin de permettre à tous les belges de retrouver un peu de quiétude, de paix et d’insouciance.

Il est temps que la justice fasse son travail et qu’on lui en donne les moyens, il en va de votre sécurité, de notre sécurité à tous !

Après avoir demandé à nos responsables politiques de prendre conscience de la réalité quotidienne de leurs concitoyens et de mettre en œuvre les réformes qui s’imposent, et n’avoir jamais rien vu venir, il est grand temps d’admettre qu’ils ne le veulent pas ou qu’ils ne sont pas en état intellectuel de le faire. Ainsi, le Parti Populaire se présente comme la seule alternative possible pour créer un changement durable et profond dans notre société.

Bien entendu, le malaise est profond et tout ne pourra pas se faire en une seule fois mais il est selon moi urgent d’agir, urgent de donner aux belges une autre gouvernance, un nouvel espoir, une toute autre vie !

Que l’on ne se trompe pas, les autres partis se rendent bien compte que nous proposons des idées censées et intelligentes pour rénover la maison Belgique. Ils ne se gênent pas pour les reprendre à leur compte dans des paroles, dans de beaux discours mais quand il faut poser des actes concrets, il en est tout autre, ils oublient leurs belles promesses et je le déplore profondément.

Le Parti Populaire se veut la seule et unique force de changement dans le paysage politique belge. Nous nous battrons pour faire appliquer toutes les propositions de notre Manifeste. Nous ne jouerons jamais le jeu de la langue de bois, nous aborderons toujours les problèmes sans tabous, sans réserves en parlant un langage clair et sans équivoque.                  

Comme vous le savez, le Parti Populaire aime profondément son pays et fera tout pour le sortir de l’impasse dans laquelle les partis traditionnels l’ont mené.

Pour terminer, je voudrais vous dire à quel point mon cœur me fait mal aujourd’hui quand je vois à quel point de rupture les partis politiques traditionnels ont mené mon beau pays qui aurait dû servir d’exemple à tous les pays d’Europe.

J’ai mal quand je vois à quelles inepties peuvent conduire le sentiment nationaliste et simpliste de certains politiciens du Nord et du Sud

Dans mon fort intérieur, je rêve de retrouver la Belgique de mon enfance, cette Belgique où le Brabant formait un ensemble bilingue, cette Belgique où quand je jouais au football à Ittre en 4ème provinciale, je jouais presque chaque week-end contre des adversaires flamands. Tout s’y passait convenablement, il n’y avait aucune différence et le respect était mutuel.

Puis, ce fut la catastrophe, le brabant se scinda en deux et du jour au lendemain, nous ne jouions plus contre des équipes néerlandophones mais uniquement contre des équipes francophones. Ce fut la plus grande erreur commise en Belgique ces dernières années.

En effet, auparavant, nous avions des contacts avec nos petits amis néerlandophones, nous faisions chacun un pas l’un vers l’autre pour nous comprendre et nous respecter mais cette scission n’eut comme conséquence que de nous faire vivre les uns à côtés des autres, sans contacts, sans échanges, sans tolérance et donc sans compréhensions.

C’est de ce genre de situation que naissent les problèmes communautaires que nous connaissons aujourd’hui et dans lesquels notre pays s’est petit à petit englué.

Tout cela est bien dommage car pour ma part, avant de me sentir wallon, je me sens belge, comme le Parti Populaire et je partage avec lui mon amour pour mon pays où notre multilinguisme devrait, au lieu de nous diviser, constituer une chance énorme, une richesse culturelle inestimable.

Il ne tient qu’à nous de profiter de ce multilinguisme, il ne tient qu’à nous de recréer des ponts entre nos différentes communautés, il ne tient qu’à nous de généraliser les immersions pour que nos enfants connaissent la culture de leurs congénères de quelque côté que ce soit de cette frontière linguistique qui, au lieu de constituer une frontière entre 2 mondes différents devrait se transformer en une frontière d’échange, de partage et de richesse.

Comme vous le voyez, le Parti Populaire se veut le parti du renouveau, le parti du changement et de l’espoir et s’il y a encore UNE SEULE personne qui doute, qui crois qu’avec le Parti Populaire ce renouveau n’est pas possible, une SEULE personne qui croit que notre pays n’a pas encore un grand et bel avenir devant lui, une SEULE personne qui doute toujours du pouvoir de notre démocratie belge et de la force de volonté de son peuple, MAINTENANT, il a la réponse !

Le Parti Populaire constitue bel et bien l’avenir politique de notre pays et ce, grâce à vous tous qui, jour après jour, donnez de votre temps pour porter notre message et nos valeurs.

Au nom du Parti Populaire, je vous remercie, ensemble continuons cette grande et belle aventure, il en va de notre avenir et de l’avenir de nos enfants !

Vive la Belgique et vive le Parti Populaire !

 

Laurent LOUIS

Tête de liste à la Chambre pour le Brabant wallon.                             

Responsable du Parti Populaire pour le Brabant wallon

Logo mail PP

11:16 Écrit par Laurent LOUIS - D dans Actualité de Laurent LOUIS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Pour mieux me connaître....

Laurent LOUIS, 30 ans, Traducteur-réviseur, Nivelles.

 Tête de liste à la Chambre pour le Brabant wallon


IMG_4154.JPG

1. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Mon nom est Laurent LOUIS, je suis né le 29 février 1980 à Nivelles où j'habite actuellement en compagnie de mon épouse. Après des études de latin grec au Collège Ste Gertrude de Nivelles, j'ai suivi le droit à l'UCL. Je travaille comme traducteur-réviseur dans la société de traductions de mon épouse. Notre société est spécialisée dans les traductions à caractère juridique. D'un point de vue politique, j'ai toujours été très actif au sein du MR. J'ai été Président des Jeunes MR de Nivelles et collaborateur politique de la Députée Florence Reuter.

 
2. Qu’est ce qui vous a poussé à rejoindre le Parti Populaire ?

En tant que Président des Jeunes MR de Nivelles, je ne me retrouvais plus du tout dans le message porté par le MR. Je trouvais ce message trop centriste. En voyant aussi comment tout fonctionnait en interne, je me suis dit qu'il était temps de changer ces mécanismes. Je ne pouvais supporter le pouvoir pour le pouvoir. Je voulais porter des valeurs de justice et de responsabilité mais cela n'était plus possible dans un parti qui donnait la priorité au pouvoir par rapport au respect de ses engagements envers les citoyens. C'est ainsi que j'ai décidé de rencontrer les responsables du Parti Populaire. A l'avenue Molière, j'ai découvert un esprit positif, une réelle volonté de faire changer les choses et de donner la priorité aux citoyens. Enfin, un parti partageait complètement ma vision de la société et de mon pays. Enfin , je trouvais un parti où il était permis de dire que si nous avons bien des droits, nous avions aussi des devoirs, des responsabilités. Un parti qui osait dire tout haut ce que chacun d'entre nous pense tout bas. Un parti qui osait parler sans tabous de sujets comme la sécurité ou l'immigration. Un parti qui se voulait ferme mais respectueux des droits et libertés de chacun d'entre nous. Immédiatement, j'ai décidé de quitter le MR pour rejoindre ce parti qui selon moi sera le parti du changement, le parti du renouveau, le parti qui redonnera l'espoir à la population et qui sortira notre pays des crises qu'il connaît actuellement.

 
3. Si on devait vous confier un poste ministériel ou un "simple" siège de député, quels seraient vos priorités,
vos combats ?

Mes priorités, c'est avant tout de conserver une Belgique unie et de donner aux belges l'envie d'apprendre à connaître la culture de l'autre communauté linguistique. Nous avons tous tellement de choses à y gagner. Nous disposons en Belgique d'une telle richesse qu'il est malheureux de ne pas en profiter. Je voudrais inciter la population à apprendre la langue de l'autre en généralisant les immersions linguistiques et en améliorant la qualité des cours de langue dans l'enseignement primaire et secondaire.

Ma seconde priorité, c'est bien entendu la sécurité et la justice. Chaque belge a le droit de vivre en sécurité et de pouvoir disposer d'une justice rapide, rénovée et efficace. Il faut redonner aux policiers et à la justice dans son ensemble des moyens car il est inadmissible que notre justice soit parfois rendue, comme c'est le cas à Nivelles, dans les caves du Palais de Justice par manque de place ou de moyens financiers.

Ensuite, je me battrai aussi pour une immigration plus juste et mieux contrôlée. Il est intolérable que des immigrés puissent vivre chez nous en profitant des aides du CPAS ou du chômage. Tout immigré doit selon moi pouvoir justifier d'un emploi durable et réel pour pouvoir avoir accès au territoire comme cela se passe au Canada par exemple. Même si la Belgique doit rester une terre d'accueil pour les réfugiés politiques, elle ne peut accueillir ceux qui ne viennent chez nous que par pur intérêt pécunier.

Enfin, mon souhait le plus cher et mon combat sera également de sortir les gens de l'assistanat et de la pauvreté. Mon rêve serait qu'il n'y ait plus de sans-abris sur notre territoire car tout le monde a le droit de disposer d'un logement décent 


4. Avez-vous un modèle, un exemple en politique ?

Mon modèle d'un point de vue purement politique c'est Nicolas Sarkozy (avant qu'il ne devienne Président de la République). Je peux également citer Antoine Duquesne, Francis Delperée et nos Co-Présidents Mischaël Modrikamen et Rudy Aernoudt.

 
5. Pour terminer, quel est votre slogan pour défendre le PP ?

Le Parti Populaire, pour une Belgique unie et une société plus juste!

 

Laurent LOUIS

11:05 Écrit par Laurent LOUIS - D dans Actualité de Laurent LOUIS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/05/2010

Elections du 13 juin 2010

Le Parti Populaire a décidé de me confier la place de tête de liste à la Chambre en Brabant wallon pour ces élections fédérales. Rares sont les partis qui font ainsi confiance en la jeunesse! Je ferai bien entendu tout ce qui est en mon pouvoir pour mener avec force et détermination cette liste qui se compose de candidats-citoyens de qualité qui ont décidé de bouger pour offrir à la Belgique et à nos enfants une pays meilleur, un pays plus uni, un pays où le mérite occupe une place centrale.

Je vous laisse découvrir mon affiche officielle:

Louis [1024x768]

 

 

07:55 Écrit par Laurent LOUIS - D dans Actualité de Laurent LOUIS | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |