Le co-président du Parti populaire, Mischaël Modrikamen, estime que Rudy Aernoudt, évincé lundi soir de la co-présidence par le bureau politique du PP, a commis des "actes inacceptables".

 Mischaël Modrikamen déplore également son "manque de loyauté".  Il remarque qu'une "co-présidence est toujours difficile à gérer" et que "la politique ce n'est pas les Bisounours".

Il précise aussi que la réaction de Rudy Aernoudt suite aux déclarations du député Laurent Louis sur les Roms n'était qu'un "prétexte". 

 "Il se rendait compte qu'on arrivait au bout et a monté l'affaire en épingle". 

 A la suite de l'éviction d'un des deux co-présidents, les membres du PP vont devoir ratifier à la majorité des deux-tiers le principe d'une présidence unique.